La Champagne est forte associée à l'œnotourisme, faible lorsqu'elle est associée au tourisme uniquement.

Un diagnostic d'attractivité a été réalisé à partir de l'étude de notoriété sur internet et des composantes d'images pour la Champagne.

Quelques résultats de ce diagnostic : La Champagne associée au mot du tourisme n’a pas une position très établie : 537ème rang national sur 1 000 territoires

Le rang de la Champagne est comparable à celui de région comme Midi-Pyrénées ou de département comme le Bas-Rhin ou la Mayenne.

C’est dans l’œnologie qu’elle fait les meilleurs scores : 

  •  N°1 / 87 lorsqu'elle est associée au mot "cave"
  •  N°16 / 170 lorsqu'elle est associée au mot "vin" 

L’univers de l’œnologie reste cependant un sujet confidentiel dans les attentes des clientèles.

Les portes d’entrées de la Champagne

Reims et Troyes constituent les 2 portes d’entrées majeures avec un volume sur les mots du tourisme supérieur à 10.000 requêtes mensuelles.
Avec un volume mensuel de 24 250 requêtes, Reims rentre dans le top 60 des territoires.

Positionnement de la Champagne sur les mots du tourisme 

En Champagne, un univers d’abord lié à la découverte des caves de Champagne et à la gastronomie : cave, vin, balade, restaurant, château. >

  •  Cave classe champagne au 1er rang de tous les territoires.
  •  Cave, vin, balade et week-end offre le meilleur rapport entre aspérités et volume de recherche.

Les mots les plus singularisant : Gastronomie et Week-end.

 

 

Le manque de puissance de la destination


> Un écart entre ce que l’on imagine de la force touristique de la Champagne et la réalité de la notoriété Web comparée aux autres régions. 
> Croyance que le tourisme vient tout seul

L’œnotourisme reste un secteur spécialisé


Une démarche de destination centrée sur l’œnotourisme n’est pas forcément en mesure de faire décoller les volumes de fréquentation de la destination la Champagne au regard d’un flux actuel existant (environ  1 million d’entrées cave /an)


> Nécessité de calibrer les attentes sur ce segment d’activité pour éviter un effet déceptif chez les professionnels
> L’œnotourisme est une opportunité spécifique à la Champagne pour une invitation à découvrir la destination La Champagne sur une cible élargie grâce au caractère particulier du champagne qui « parle » au-delà du cercle des amateurs de vin. (retrouver la promesse « champagne »)

La faiblesse sur la marché domestique et la tentation de l’international


> Peut on attirer durablement des visiteurs lointains si l’on attire pas des visiteurs proches ?
> L’effet Beaujolais … le mauvais domestique empoisonne lentement le bon international

Un positionnement "soft premium" nécessite la maîtrise de la qualité des offres


> Une identité associée au luxe, à l’excellence et au raffinement 
> Un positionnement de la destination en phase avec les vins de Champagne
> Une invitation à découvrir : des paysages , un vignoble et un terroir, des villes et de l'histoire, des rencontres.... 

* SOFT PREMIUM : Le haut de gamme accessible ; il nécessite un niveau d’excellence 

A l’international comment faire la différence entre  LA et LE Champagne


> Si le LA et le LE sont signifiant pour les français ce n’est pas le cas à l’international
> Nécessité de rendre explicite : « LA Champagne» la région où naît le champagne et éviter la confusion entre les deux noms